Savon à la chlorophylle

Voici la dernière version du savon Palmolive, tout doux contenant une grande proportion d’huile d’olive, sans parfum pour les personnes intolérantes.

Chloropylle1-3

Savon à la chlorophylle

 

Son aspect est très proche du savon d’Alep car il est coloré à la chlorophylle qui lui donne sa couleur verte et qui jaunit en vieillissant. Mais il garde un coeur vert qu’on retrouvera après quelques utilisations. Son odeur ressemble à celle du savon de Marseille.

Chloropylle1

 

 

  • Huile d´olive
  • Huile de coco
  • Huile de palme
  • Beurre de karité
  • Huile de ricin
  • Chlorophylle en poudre
  • Soude : QSP pour un Sur-graissage : 10%

 

 

Ce savon est très agréable à utiliser, sa mousse est abondante et crémeuse et il laisse un film gras sur la peau ce qui convient bien aux peaux sèches et sensibles.

Chloropylle1-2

 




Savon bonne mine

BonneMine-2

Savon bonne mine

 

En plein coeur de l’hiver, voici un savon qui donne la pêche. De plus il a une formule douce et riche en carotène pour prendre soin de la peau du visage mais aussi des peaux sensibles.

BonneMine-1Ce savon contient du jus de carotte et du macérât d’urucum. L’urucum est issu d’une plante amazonienne, il protège du soleil et prend soin de la peau car il est riche en antioxydants. Tout cela confère sa couleur orange vif au savon et à la mousse qu’il produit également.

Il est parfumé à l’abricot, voilà une odeur pétillante pour réveiller  les matins gris.

 

J’ai préparé un macérat d’urucum dans l’huile d’olive, 4 semaines avant la confection du savon. La taches foncées sont de la poudre urucum. Le savon est surgraissé à 9 %.

BonneMine-4

 

  • 45 % Huile d’olive bio
  • 25 % Huile de palme bio
  • 15 % Huile de noix de coco
  • 5 % Beurre de Karité Bio
  • 5 % Huile d’abricot raffinée
  • 5 % Huile de ricin bio
  • 2 %Fragrance tarte à l’abricot Gisella Manske
  • 4.5 % poudre d’ucurum bio Aroma-zone
  • 150 ml de Jus de carottes bio fait maison
  • 150 d’eau
  • Soude pour surgraissage à 9 %

 




Savon méditérannéen

Il n’est pas toujours facile de trouver un nom pour un savon… Souvent inspiré par son odeur, son aspect ou l’envie du moment, cela reste subjectif.

Mon dernier né est donc inspiré de la fragrance Méditerranée, nouvellement acquise chez Gisella Manske. Cette fragrance est fraiche et agréable, elle fait penser à Nautic en plus frais. Mais elle me fait penser à une odeur d’adoucissant ou  de lessive, du coup, je lui préfère Nautic plus adaptée à un savon.

Côté marbrage, j’ai voulu réitérer le marbrage plume, mais je suis loin de la maitrise de la pâte à savon… Ma trace était trop fine, du coup le marbrage n’a pas pris comme il faut. Moi qui vous avais fait un joli tutoriel avec photos et schémas, ça tombe à l’eau !

Malgré tout, il semble bien agréable ce savon, il sent bon, il est tout bleu et frais, tout cela s’accorde bien.SavonMediterannee

Ingrédients :

  • 360 g d’huile de palme
  • 240 g d’hule de noix de coco
  • 160 g d’huile d’olive
  • 120 g d’huile de maïs
  • 120 g d’huile de pépins de raisins
  • Soude à 30 % QSP surgraissage à 8%
  • 3 g Colorant ultramarine
  • 20 g de fragrance méditerranée Gisella Manske

Préparation :

Faire fondre les huiles, en prélever 20 g pour mettre dans le colorant, mélanger. Ajoutez la soude dans l’huile restante, mélangez. Mixez avec un mixer plongeant jusqu’à la trace fine et divisez la pâte dans 4 pichets.  Ajoutez du colorant dans chaque pichet en ajoutant deux fois plus de colorant dans le pichet suivant afin d’obtenir un camaïeu de bleus. Répartir dans le moule à cloison.

C’est terminé, il ne reste plus qu’à couvrir le savon en plaçant une feuille de papier cuisson au contact du savon. On emmitoufle le moule dans deux serviettes et laisse jusqu’au lendemain.